L’Hypersensibilité,

le Haut Potentiel Intellectuel

et la Neurodiversité

Une manière différente d’être au monde

L'hypersensibilité

Le sujet de l’hypersensibilité est de plus en plus médiatisé.

A l’origine, cette notion de “haute sensibilité” (high sensitivity) a été mise en avant par la docteure Elaine N. Aron, chercheuse et psychologue américaine, dans les années 90.

Elle définit l’hypersensibilité comme étant un trait de caractère reflétant une sensibilité plus forte que la moyenne.

Elle met en avant, entre autres:

  • une réaction plus intense aux informations sensorielles
  • une sensibilité au stimuli même les plus faibles de l’environnement
  • une réactivité émotionnelle plus forte.

Elle explique que cela concernerait environ 20% de la population, aussi bien les personnalités introverties que les personnalités extraverties.

Ne s’agissant pas d’une pathologie, à ce jour, aucune étude scientifique ne valide l’origine de cette notion de haute sensibilité.

Ce qui importe est le ressenti et la réalité vécue au quotidien par les personnes qui se reconnaissent dans ces caractéristiques.

Une fois reconnue, acceptée et apprivoisée, cette haute sensibilité devient une réelle faculté pour soi et pour le monde.

Le Haut Potentiel Intellectuel

Le Haut Potentiel Intellectuel (ou “personne surdouée”, “enfant précoce”, “zèbre”, “philocognitif”…) est le terme utilisé pour désigner une personne ayant une intelligence supérieure à sa classe d’âge. Il est caractérisé par un quotient intellectuel supérieur à 130 et d’autres caractéristiques cliniques associés.

Le psychologue ou neuropsychologue est le seul habilité à passer les tests en conséquence. Pour cela, la personne concernée devra s’assurer que le professionnel soit formé à la fois à la passation de ce type de test mais également formé à la particularité des caractéristiques comportementales, émotionnelles et socio-affectives du surdoué. Car il ne s’agit pas juste d’obtenir un résultat de QI qui a lui seul ne signifierait pas grand chose.

Ainsi, au delà d’une simple passation de test, il s’agit d’une expertise clinique globale qui permettra de considérer la personne comme étant à haut potentiel intellectuel ou pas.

Par ailleurs, le terme “haut potentiel intellectuel” ou “surdoué” désigne bien la capacité cognitive que possède la personne et non une pathologie.

De plus, cela ne signifie pas que la personne concernée réussisse automatiquement tout ce qu’elle entreprend.

En effet, lorsque l’environnement n’est pas adapté que ce soit en famille, à l’école ou au travail ou parfois lorsque que le HPI est associé à un trouble psychique (trouble anxieux, dépression,…) et/ou cumulent des particularités neurodéveloppementales alors des difficultés peuvent se faire sentir jusqu’à présenter une situation de handicap dans certaine situation et contexte.

En soi, le Haut potentiel, une fois compris, apprivoisé et accepté, est une force!

Le Haut Potentiel concernerait environ 2 à 3 % de la population générale.

Les particularités neurodeveloppementales pouvant y être associées

Les Troubles spécifiques des Apprentissages (troubles dys)

Lire la suite

Différents troubles de l’apprentissage se manifestent chez des enfants qui ont une intelligence et un environnement social adéquat, et ne présentent pas de problèmes sensoriels (vue, audition), psychiatriques ou neurologiques identifiables. Ces enfants éprouvent des difficultés à apprendre à lire, à écrire, à orthographier, à calculer, à s’exprimer ou encore à se concentrer.

Les troubles spécifiques des apprentissages comprennent (selon la classification internationale DSM-5) :

  • le trouble spécifique des apprentissages avec déficit en lecture (ou dyslexie)
  • le trouble spécifique des apprentissages avec déficit de l’expression écrite (dysorthographie)
  • le trouble spécifique des apprentissages avec déficit du calcul (dyscalculie)

Ces troubles sont associés au :

  • trouble du langage oral (dysphasie)
  • trouble développemental de la coordination (dyspraxie), incluant certaine forme de dysgraphie (trouble de l’écriture)
  • déficits de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH ou TDA)

En France, les troubles dys concernent environ 5 à 7 % des enfants d’âge scolaire. Grâce à l’intervention de professionnels spécialisés, il est possible de compenser la ou les difficultés.

Le Trouble de l'Attention avec ou sans Hyperactivité

Lire la suite

Ce trouble est lié à des anomalies de certaines parties du cerveau. Il apparait pendant l’enfance et les symptomes peuvent varier dans le temps.

Il se caractérise par:

  • un déficit d’attention
  • une impulsivité
  • une hyperactivité

Cela s’exprimera différemment d’un individu à un autre.

Pour l’enfant, les conséquences sur la vie sociale, scolaire et familiale peuvent s’en ressentir ainsi que sur sa santé.

Pour les parents, avoir un enfant présentant un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité est souvent épuisant.

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité est diagnostiqué par un médecin.

 

Le Trouble du Spectre Autistique sans déficience intellectuelle ou Syndrome d'Asperger

Lire la suite

Le trouble du spectre de l’autisme est une particularité neurodéveloppementale qui touche principalement la communication socioémotionnelle et donc la réciprocité sociale combinée à la présence d’intérêts restreints et stéréotypés chez le petit, le jeune ou l’adulte.

Le Troubles du Spectre de l’Autisme est donc une condition neurodéveloppementale présente dès la naissance et tout au long de la vie.

Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle. Il peut être associé ou non à un Haut Potentiel Intellectuel.

Cette forme d’autisme léger peut passer inaperçu d’autant plus si les compétences intellectuelles sont élevées.

De plus en plus d’études sur le sujet tendent à montrer que cette particularité neurologique serait d’autant moins visible chez les femmes qui auraient de meilleures compétences sociales pour compenser ce trouble.

Au prix de fatigue chronique et de troubles anxieux qui peuvent être développés si l’environnement n’est pas adapté.

En prendre conscience et comprendre cette particularité permet d’adapter sa vie en conséquence et de développer ses compétences pour participer positivement, et à sa manière, au monde.

Le diagnostic est médical. Pour plus d’information, se renseigner auprès du Centre Ressources Autisme de votre région.

 

Le concept de Neurodiversité

Concept désignant à la fois la diversité des cerveaux et des esprits humains, et les mouvements sociaux visant à faire reconnaître et accepter cette différence.

Concept inclusif qui met en avant à la fois la complexité de chaque être humain et sa singularité.

Selon chaque individu, ces particularités neurodéveloppementales s’exprimeront différemment et pourront être vécues comme un handicap ou comme une force.

Retentissement sur la sensorialité, la relation à soi et la relation aux autres, ou sur l’apprentissage. Il ne s’agit pas d’une question d’être moins bien ou meilleur mais d’être différent. Or la société normalise parce qu’il faut bien une norme mais la « zone de normalité » est de plus en plus étroite et rigide. Pour toutes celles et ceux qui diffèrent cognitivement et/ou sensoriellement même légèrement, le sentiment de décalage peut vite se sentir.

Néanmoins, comme pour toute personne, cette différence n’explique pas tout. Comme pour tout individu, des difficultés d’ordre psychique ou physique peuvent expliquer un mal être au delà d’une différence neurologique. D’où l’importance d’en référer à des professionnels de santé compétents dans le domaine.

Et la Sophrologie dans tout ça?

  • Comment prendre conscience de certaines de ses particularités cognitives et/ou sensorielles?
  • Comment faire au jour le jour avec cette haute sensibilité ?
  • Comment apaiser son mental ?
  • Comment prendre du recul ?
  • Comment se connecter à soi-même ?
  • Comment développer l’estime et la confiance en soi?
  • Comment mieux entrer en relation avec l’autre ?

La sophrologie est une approche psychocorporelle qui permet de répondre de manière pratique à ces questions.

Dans l’accompagnement que je vous propose, au-delà d’une aide à la compréhension intellectuelle de ces particularités neurodéveloppementales (psycho éducation), je vous transmets des outils (sophrologiques et issus des thérapies cognitivo-comportementales) qui vous permettront de mieux vivre votre singularité au quotidien.

A toutes celles et à tous ceux qui ont déjà pris conscience de leur(s) différence(s), à toutes celles et tous ceux qui se posent des questions et qui souhaitent une approche concrète leur permettant d’améliorer leur quotidien, bienvenue !

Je travaille en réseau avec divers professionnels spécialisés dans ces questions. A votre demande et si besoin, je pourrai vous proposer une orientation.